Pfiouuuuu j'aurais eu du mal à m'y mettre cette fois. L'hiver a été trop rude. J'ai donc tardé tardé tardé à démarrer cette préparation pour le marathon de Paris.

En plus j'étais au ski la semaine "0", pas idéal pour débuter une prépa. Il y a bien eu un run très fun dans la neige, et puis cette rando à skis, sublime. 800m de dénivelé positif en 3 heures et quelques, dans un paysage sublime. Et une demi heure de descente dans la neige vierge, un moment vraiment extra. Dis, ça vaut bien une SL, non ? :-)




Retour à la réalité la semaine suivante, direction Toulon avec les momettes pendant qu'Elo partait bosser. Grace à mes beaux-parents, j'ai pu rentrer dans ma prépa avec 4 sorties en 5 jours :-)
Le coach avait dit "On charge un peu semaine 1", il avait pas menti ! 

Lundi
: Aux aurores (oui, bon, même avant, j'avais déposé Elo à la gare à 5h), reprise par une sortie "presque" longue avec des portions d'allure cible. Comme à chaque début de préparation, la sentence est la même : "Mais bordel je pourrais jamais courir un marathon à cette allure !" Cardio dans le rouge, heureusment le lever du jour sur le bord de mer vaut tous les efforts possibles :-) 20.7 km en 1h50.

Mardi : Repos.

Mercredi : Ouille ouille ouille, sur le superbe stade de la Marine Nationale, je comprends ma douleur. Une séance de piste comme on les aime (pas), 4x1500 de 15 à 16 km/h. Ca pique très fort et c'est ça qu'est bon. 15 km en 1h15.

Jeudi : Sortie récup dans mes collines, de toute façon ma ceinture cardio m'a lâché, on va dire en EF à peu près malgré le dénivelé. Mais quel plaisir de courir dans la garrigue :-) 8.7 km en 50 minutes, 300 D+

Vendredi : Re-coucou la piste, pour une séance que j'aime bien, les 300m. Sauf que la y'en a 15 et que les récups sont... Courtes ! 30" demandées par le coach, arrondies à 40 souvent pour faire 100m. Ca allait bien jusqu'à la 9ème. Après, on va dire qu'on commence à se forger un mental... et tester la FCMax. Ca palpite toujours très haut pour moi. Petit bonheur au debrief, avec les derniers 300 en moins d'une minute à près de 19km/h (moins que la vitesse marathon d'un Kenyan. Oups.) 12.7 km pour 1h03. 

Dimanche : Quelques heures de voiture plus tard, nous voici de retour à Paris. Dimanche, c'est le semi dans la capitale, sans moi. Je me fais ma sortie longue avant le départ pour aller passer sur le parcours, au programme le parc Monceau, Concorde, les Tuileries, le Louvre,  Place des Vosges, Bastille, passage sur le parcours du semi, traversée des 2 îles, quais de Seine rive gauche, retour par le bois de Boulogne. Je suis rentré à temps pour voir les messages des TwitPotes qui s'éclatent au départ du semi et prendre le petit déj en famille, un rituel qui va durer encore 4 semaines. Les portions d'allure marathon se passent bien, la cible de 4'25 au kilomètre se précise. 27.2 km en 2h20, ça réveille !
Bilan : Grosse semaine comme prévu, je n'ai clairement plus la forme de septembre, mais je suis bien rentré dans cette préparation. 

RDV en semaine 2 !